Vie démocratique

Promouvoir la « prise de décision par consentement »

  • Auteur
    Publications
  • #821

    Ø Problème(s) à résoudre

    • La
      France souffre actuellement d’un mal culturel : « la raison du plus
      fort » ; le « fait majoritaire » concomitant à la Ve
      République.
    • Le
      champ syndical est perverti par une logique de « rapport de
      force » (côté patronal, côté salarié).
    • Le
      champ politique n’assure pas une cohésion tant il ne propose pas de « Faire
      Cause Commune ». Pour consentir, il faut connaître préalablement les
      enjeux, les tenants et les aboutissants (pour qui ? pour quoi ? comment ?
      quand ?).

    Ø Solution(s)

    • Former
      à la « prise de décision par consentement » tout le long de la
      vie. C’est possible dès la maternelle.
    • Déployer
      la « prise de décision par consentement » au sein des commissions
      parlementaires, des commissions paritaires de la fonction publique, des
      organisations bipartites, tripartites.
    • S’appuyer
      sur une élection des députés avec au moins 50% de proportionnelles. 50%
      est le minimum pour passer à un régime parlementaire, pour modifier la culture, les pratiques des parlementaires
      et du gouvernement.

    Note : La « prise de décision par consentement » se différencie de la « prise de décision par consensus » : en consensus tout le monde dit « oui » ; en consentement, personne ne dit « non ». Cela sous-entend que lorsque l’on prend une décision par consentement, on ne va pas chercher la « meilleure solution », mais l’on va partir du principe qu’une bonne décision est celle qui respecte les limites de celles et ceux qui devront l’assumer, et qui ne compromet en rien la capacité de l’organisation à mener à bien sa mission.

    Ø
    Conséquence(s)

    La mise en œuvre doit être sécurisée par des personnes expérimentées à la « prise de décision par consentement » pour éviter les guerres d’ego, les postures a priori, les biais cognitifs (Effet de halo ; Biais de confirmation ; Effet du champion ; …).

    Ø Impact(s)
    sur l’Égalité femmes-hommes

    Une culture qui promeut le consentement est favorable à une lutte contre le harcèlement, la violence sexuelle.

    Ø Impact(s)
    sur les finances publiques

    Des décisions plus longues à prendre, mais de meilleures qualités.

    Ø Exemple(s)

    Définitions : Colibris ; Démocratie ouverte ; la sociocratie.

S'identifier pour répondre.

Aller à la barre d’outils