Économie

Revenu de Transition Ecologique

  • Auteur
    Publications
  • #791

    François PILLARD
    Organisateur(trice)

    Sophie Swaton, invitée aux JDE, a d’entrée signalé que les RUE ou RTE pouvaient présenter un effet pervers, qui serait une relance keynésienne de la consommation, donc le monde d’avant encore aggravé. Si on place quelques conditions judicieusement calibrées, alors la sortie de la précarité économique pour les personnes, peut servir aussi la mutation écologique de la société. Quelques conditions clés pour cela : Ce revenu ne doit pas servir à compléter les petits salaires, et il serait idéalement versé en monnaie locale. mais surtout ses conditions d’attributions, ses modalités de versement, doivent être confiées aux collectivités territoriales les plus au fait des besoins concrets et des conditions sociales réelles. Une activation au travers de coopératives d’intérêt collectif (SCIC) semble la plus efficace.

    Cela me parait très sensé et rejoint la proposition de valorisation de la force de travail délaissée par l’économie de marché pour la mettre au service de la transition, et de la réparation locale de la planète.

    Aimez vous cette idée?

S'identifier pour répondre.

Aller à la barre d’outils