Économie

Réduire le temps de travail

  • Auteur
    Publications
  • #789

    François PILLARD
    Organisateur(trice)

    Ce matin même, Manon Aubry décrivait les avantages de nouvelles réductions du temps de travail. En effet j’en étais partisan aussi dans les années 80, quant on considérait encore la quantité de travail disponible comme un stock à partager. Et il est vrai que si travailler signifie produire des biens inutiles et des montagnes de déchets, il vaut mieux que l’homme s’abstienne!

    Mais depuis quelques mois, je m’interroge. Si le travail est inhérent à la nature humaine, et peut-être un facteur de réalisation personnelle, ne conviendrait-il pas de mettre cette ressource colossale au service de la planète et du vivant tout entier? Il existe des professions et des projets qui visent à réparer la planète plutôt qu’à la détruire, et là, il y a de quoi faire, non? Il me semble donc que tout le travail qui n’est pas consacré à produire les biens nécessaires à notre survie serait utilement consacré à ces tâches de jardinage raisonné de la planète et des relations humaines, sans que cela ne coûte plus cher. Il s’agit là d’un renversement de paradigme, car l’homme devient pleinement responsable du bien commun, et non plus une charge économique à réduire coûte que coûte.

    Qu’en pensez vous?

S'identifier pour répondre.

Aller à la barre d’outils