Économie

Déesse Croissance

  • Auteur
    Publications
  • #787

    François PILLARD
    Organisateur(trice)

    David Cormand, ce matin aux JDE évoquait la sacralisation de la Croissance.

    Je « crois » en effet que la croissance est devenu un objet mythique irrationnel, le véritable opium du peuple des temps modernes. Sans sacraliser non plus la décroissance, faut-il craindre une diminution des PIB quant on sait que ce thermomètre est faussé et pervers? Sommes nous bien d’accord que c’est l’impact humain sur la planète qui doit décroître en termes d’externalités (déchets, CO2, modifications d’échelle géologique, intoxication des eaux, de l’air, des sols, atteintes au vivant….)? Le PIB est un bon indicateur lorsqu’on souhaite tout marchandiser, mais un très mauvais indicateur pour notre projet écologiste. Quel indicateur serait adapté à notre projet? La consommation d’énergie primaire (y compris celle des marchandises importées)?

S'identifier pour répondre.

Aller à la barre d’outils